Jefferson STRAGIER
Age
38 ans
Hauteur
175 cm - 5'9''
Poids
65 kg - 144 lbs
Yeux
Verts
Cheveux
Bruns

Quand j’étais enfant, mon plus grand rêve était de devenir un héros ; le héros aimé de tous et admiré pour sa force, son courage et son dévouement à ceux qu’il protège. Pour cela, je me créais plein d’histoires où j’imaginais des caméras pointées sur moi et dont j’étais l’acteur principal : un coup, j’ai été Kirk Douglas (20000 lieux sous les Mers), un autre Sherlock Holmes ou même Luke Skywalker.

Cette passion sincère pour le jeu d’acteur, bien que vivace à l’époque, s’est émoussée avec le temps et l’expérience de la vie d’adulte. Après plusieurs années, ce désir est malgré tout revenu plus fort qu’auparavant car j’avais entre temps acquis la certitude que rien ne m’avait jamais autant passionné dans ma vie que le cinéma. Alors pourquoi ne pas tenter ma chance en essayant de vivre mon rêve ?

Avant même de commencer mes cours d’arts dramatiques à l’Atelier International de Théâtre (ou Atelier de Blanche Salant & Paul Weaver), je savais déjà quelle méthode je voulais travailler ; celle que j’estime le plus et dont les acteurs qui l’exercent me font rêver : l’Actor’s Studio.

Après avoir visité plusieurs écoles et analysé ainsi leurs méthodes de travail, mon choix s’est arrêté sur celle qui se rapprochait le plus de l’Actor’s Studio et qui a formé des acteurs de renom comme Vincent Cassel ou François Cluzet. J’ai passé trois belles années au cours desquelles j’ai pu faire émerger un peu de mon potentiel d’acteur ; l’expérience des rencontres et des tournages me permettant de perfectionner cet apprentissage au fur et à mesure.

Mon choix de cette méthode est motivé par l’expression « sincère » des sentiments et émotions que l’on nous encourage à cultiver. Nous ne devons pas jouer l’émotion mais la ressentir, elle doit vibrer en nous afin d’incarner le rôle choisi et cela même si l’expérience que cela exige est extrême. Il va bien sûr de soi, que tous les rôles n’exigent pas l’application de cette méthode mais tous exigent une sensibilité à fleur de peau afin d’être capable de peser chaque mot, chaque geste et chaque silence.

 

Si cela vous donnait envie que l'on travaille ensemble, j'en serai ravi. Je tiens à vous signaler aussi que la tête que j'ai sur mes bandes vidéos (yeux creusés, fatigués), je ne l'ai plus. J'ai seulement mis 3-4 mois pour me remettre physiquement d'un rôle (Junkie). Aujourd'hui, j'ai bien meilleure mine mais pour un rôle, je n'hésite pas à me mettre en "danger" (maigrir, grossir, ne pas dormir, ni manger, etc.), danger maîtrisé et suivi médicalement si nécessaire. Par exemple, j'ai interprété pour un film un aveugle où pour me préparer à celui-ci, je me suis coupé de la vue durant 3 semaines non stop afin de m'approprier la gestuelle et le ressenti de mon personnage.

Au travers de ces quelques lignes, j’espère que vous en apprendrez un peu plus sur moi et ainsi pouvoir faire honneur au métier d’acteur.